Nos axes de travail portent notamment sur :

  • L’information et la sensibilisation des maîtres d’ouvrage et des professionnels
  • L’accompagnement de la formation et de la qualification des entreprises dans la mise en œuvre des matériaux chanvre
  • La sécurisation du cadre juridique des maîtres d’ouvrage quant à l’usage du chanvre dans la construction et la rénovation du bâti, et ce afin d’intégrer l’utilisation du chanvre, notamment dans le cadre de la commande publique
  • La réalisation de projets exemplaires et démonstratifs qui serviront de vitrine au Territoire
  • L’accompagnement de programmes de recherche pour optimiser la performance des agro matériaux dans le bâtiment
  • L’accompagnement à l’innovation, dans la production artisanale, industrielle et la mise en œuvre
  • Le développement d’une filière locale de « Construction chanvre » structurée et fédérée, productrice de richesses et créatrice d’emploi

La filière chanvre construction en Grand Est, c’est :

  • Un producteur-transformateur, la coopérative La Chanvrière (LC), avec plus de 7 400 hectares de surfaces cultivées par 440 producteurs-agriculteurs, soit près de 50 000 tonnes de paille de chanvre défibrées.

LC représente 55% des surfaces de chanvre cultivées en France, soit environ 40% de la production européenne.

L’Europe est le 2ème producteur de chanvre dans le monde après la Chine. La Chanvrière produit 30% du chanvre européen.

  • Dans le secteur du bâtiment, les fibres de chanvre sont employées pour la réalisation de laine d’isolation et le fibrage d’enduits, tandis que la chènevotte (tige) entre dans la composition des bétons de chaux-chanvre (granulat) utilisés en construction neuve comme en rénovation.

Au moins 30 opérations d’envergure de construction (neuf et rénovation) sont recensées sur la Région Grand Est.

Une 20aine d’entreprises, de taille variée, mettent en œuvre le béton de chanvre, dans les 10 départements de Grand Est.